Diminuer les Coûts de Roulement de Personnel pour de Meilleurs Résultats Organisationnels

Considérant ce que coûte le roulement de personnel d’une entreprise, il est à l’avantage de toute organisation de mettre en place des solutions afin de limiter les départs.

Si votre taux de roulement est élevé, selon vos objectifs stratégiques et vos comparatifs, une lumière rouge de votre tableau de bord devrait s’allumer! Vous devez déterminer pourquoi votre taux de roulement est élevé et établir un plan d’action qui vous permettra de le diminuer.

Causes possibles d’un taux de roulement élevé

Vos employés peuvent quitter pour différentes raisons. Voici celles qui reviennent le plus souvent :

  • Une culture de gestion problématique;
  • Un environnement de travail toxique;
  • Un processus de recrutement et de sélection déficient;
  • Une mauvaise intégration du nouvel employé;
  • Un manque de formation et de développement des compétences;
  • Des conditions de travail inadéquates ou en bas du marché;
  • La monotonie dans certains postes;
  • Le sentiment de l’employé de ne pas être utile à l’organisation;
  • Ne pas pouvoir faire preuve d’autonomie;
  • Le manque de reconnaissance;
  • Le manque de communication et de transparence;
  • Le manque de possibilités d’avancement de carrière.

Étapes à entreprendre pour diminuer le taux de roulement

1. Analyser votre taux de roulement

Par secteur d’activités, par région géographique, par gestionnaire, par poste, etc. Il faut d’abord déterminer s’il s’agit d’un problème généralisé à toute l’entreprise ou si certains groupes sont plus problématiques que d’autres afin de concentrer vos efforts aux bons endroits.

2. Analyser les raisons de départ

Le meilleur moyen de savoir pourquoi un employé quitte est de lui poser la question ! Encore faut-il savoir poser les BONNES questions. Et les faire poser par la bonne personne. Des entrevues de départ (dans les cas de démission, bien entendu !) sont un bon moyen d’arriver à vos fins. Une personne neutre (c’est-à-dire quelqu’un d’autre que le gestionnaire) pourra, à l’aide d’un questionnaire, demander à l’employé ce qui a été positif et moins positif dans son expérience de travail au sein de l’entreprise. Il ne suffit pas de demander à l’employé la raison de son départ. Rarement il nous dira le fond de sa pensée dans les 3 premières minutes de la conversation. Il aura préparé un discours neutre (salaire, transport, etc). Mais en creusant un peu, on se rend compte que sans la présence des autres facteurs irritants (ex. style de gestion, environnement conflictuel, développement limité, etc.), il serait resté malgré les raisons avouées de son départ.

3. Mettre en place un plan d’action pour corriger le tir

Une fois les causes de départ identifiées, il faut agir ! Il vous faut mettre en place des solutions ciblées visant à corriger les éléments menant à ces départs. Un plan d’action vous permettra de prioriser et d’établir les stratégies qui auront un impact à court, moyen et long termes sur vos coûts de roulement.

N’oubliez pas que le niveau d’engagement est l’un des meilleurs prédicteurs de la décision de rester ou de quitter d’un employé. Le fait d’avoir une équipe composée d’employés engagés diminue non seulement les coûts associés au roulement mais améliore également tous les autres indicateurs importants d’une organisation. Consultez nos articles précédents pour savoir comment  améliorer l’engagement de vos employés. Un sondage d’engagement ou un diagnostic organisationnel pourrait aussi vous aider à identifier les problématiques dans votre entreprise et à mettre en place des solutions afin de prévenir les départs.

N’attendez pas les prochaines démissions pour agir. Votre meilleur employé, la journée de son départ pourra vous fournir des informations, mais il sera trop tard pour le convaincre de rester!

Analysez-vous votre taux de roulement et les raisons de départ de vos employés ? Effectuez-vous des entrevues de départ ?