Augmentation du Salaire Minimum en Date du 1er Mai 2014

Avr 29

En février dernier, le gouvernement provincial a annoncé une hausse du salaire minimum, effective en date du 1er mai 2014. Cette hausse sera de l’ordre de 2 %, soit un peu plus élevée que l’inflation, et fera passer le salaire minimum de 10,15$ à 10,35 $. Près de 345 000 Québécois seront touchés par cette augmentation, dont une grande majorité de femmes. Les employés à pourboire, quant à eux, verront leur salaire horaire passer de 8,75 $ à 8,90 $.

D’autres provinces et territoires canadiens ont également annoncé leurs couleurs à cet effet pour l’année 2014. Ainsi, le Territoire du Yukon, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et l’Ontario imposeront également une hausse dans les mois à venir. L’Ontario, avec un nouveau taux horaire de 11,00 $, deviendra alors la province canadienne offrant le salaire minimum le plus élevé.

Une obligation pour tous les employeurs

En date du 1er mai 2014, tous les employeurs se verront donc dans l’obligation d’appliquer la hausse pour tous leurs employés payés au salaire minimum. Seules les quelques catégories d’emploi suivantes sont exclues de l’obligation de bénéficier du salaire minimum :

  • Stagiaire d’un programme de formation professionnel reconnu;
  • Étudiant travaillant pour un organisme sans but lucratif à vocation sociale et communautaire;
  • Stagiaire dans un cadre d’intégration professionnelle prévu par la Loi visant à assurer l’exercice des droits des personnes handicapées;
  • Employé recevant pour toute rémunération une commission, dans le cadre d’une activité à caractère commercial, et dont les heures sont incontrôlables;
  • Employé travaillant dans des productions fruitières ou horticoles.

Effets d’une augmentation du salaire minimum

Depuis l’instauration d’une loi sur le salaire minimum, deux écoles de pensées se confrontent en ce qui a trait aux effets d’une augmentation. Certains croient qu’une telle mesure aide à diminuer la pauvreté, tout en stimulant l’économie. D’autres, au contraire, stipulent qu’une telle hausse ne peut qu’être néfaste pour la situation économique de la province, puisqu’elle affecte directement les petites et moyennes entreprises.

Il est certain qu’une augmentation du salaire minimum peut avoir un gros impact sur les PME. Comme près de 75 % des entreprises au Québec sont composées de moins de 10 employés, le bassin des entreprises touchées est très grand.

Une hausse du salaire minimum peut créer des attentes chez les employés qui ont un salaire supérieur au salaire minimum. Ils pourraient en effet s’attendre à obtenir une augmentation similaire, ou plus élevée. Or, les PME n’ont pas toutes les moyens de hausser les salaires de tous leurs employés au même moment.

Il ne faut toutefois pas omettre un des gros avantages offerts par la hausse du salaire minimum : l’augmentation de la rétention des employés. Les PME peuvent donc tenter de voir le côté positif de la loi en se concentrant sur le fait que leurs employés seront plus heureux, et plus enclins à demeurer en poste !

Et vous, que pensez-vous de l’impact que peut avoir une hausse du salaire minimum sur les PME ? En êtes-vous affectés ?

Leave a Comment:

Leave a Comment: